AAA

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/02/2010

Bernard Noël & Patrick Watteau à la Galerie Remarque à Trans-en-Provence

La Galerie Remarque expose du 26 février au 10 avril dessins, lavis, peintures, livres de Bernard Noël et Patrick Watteau à Trans-en-Provence.

Lors du vernissage le 26 février à partir de 18h, Bernard Noël et Patrick Watteau liront leurs oeuvres. A cette occasion, ils publient:

- Quand suinte rien, texte de Bernard Noël accompagné d' une oeuvre originale de Patrick Watteau

- Abattures, texte de Patrick Watteau accompagné d'une oeuvre originale de Bernard Noël

Coordonnées pour tous renseignements: Galerie Remarque, 2 place de l'hôtel de ville, 83270 Trans-en-Provence. Tel: 0494845472

Site: http://galerie.remarque.blogspot.com

23/02/2010

Lecture de Patricia Castex-Menier, le 13 mars à 18h à l'Hôtel Lutetia à Paris

Patricia Castex Menier Lutetia mars 2010.jpgPatricia Castex-Menier, auteur de Quatre saisons en un jour, publiée dans la collection Grammages des éditions de l'Amourier en 2009 sera présente et lira ses oeuvres en compagnie de pierre Barrat et Valérie Delbore dans les salons de lecture de l'hôtel Lutétia le samedi 13 mars à 18h.

Tous renseignements sur le visuel ci-contre.

19/02/2010

Rencontre-Lecture: Raphaël Monticelli à la BMVR de Nice le samedi 27 févrierr 2010 à 15H

411.jpg

A l'occasion de la sortie aux éditions de l'Amourier de son livre La Légende fleurie, Raphaël Monticelli présentera et lira de larges extraits de celui-ci en présence de Martine Orsoni qui lui a donné la réplique plastique.

*

La Légende Fleurie évoque quelques-uns des saints personnages qui peuplent le calendrier des postes et… les 9782915120639.jpgcartes de géographie.Si elle se souvient de l’antique Légende dorée, elle se veut du corps et de la terre : fleurie, elle demande à la terre sa charge d’humilité, quand La Légende dorée invite le lecteur à se tourner vers le Ciel. Légende, elle retrouve l’innocente impudeur et la foi incertaine des enfances ébahies par l’utopie des paradis et le pouvoir des rêves.
Ainsi, tout en suivant des parcours familiers, les textes de Raphaël Monticelli et les dessins de Martine Orsoni présentent les figures de la sainteté selon des détours inattendus.
Avec humour, émotion ou gravité, parfois ; avec bonhomie toujours, La Légende Fleurie propose au lecteur de se laisser aller au plaisir tout simple de s’émerveiller.

*

Venez nombreux les rencontrer et partager ce moment de lecture!

Rencontre-lecture: Jean-Marie Barnaud à la Maison de la poésie de Grasse le vendredi 26 février 2010 à 19h30

Vivre et écrire, écrire et vivre... et... et... c'est la boucle ! On sait que c'est dans cette spirale que se tient la belle querelle de Jean-Marie Barnaud. Comment parler de sa vie quand c'est au poème que l'on se confie, à l'idée pratique que l'on s'en est fait, chemin faisant, de livre en livre — ici, le onzième dans la collection verte de Cheyne éditeur - Comment parler de sa vie sans épancher un moi toujours envahissant mais en inclinant mots, images et formes à partir de " l'angle d'incidence particulière de son existence " selon les mors de Paul Celan? Dans ces Fragments d'un corps incertain Jean-Marie Barnaud nous parle de cette vie quand elle nous joue des tours et que le corps vacille sous les coups, quand il faut s'inventer une autre vie pour d'autres joies.

Venez partager ce moment de lecture et les échanges qui suivront!

Ce sera à la Maison de la Poésie de Grasse, vendredi 26 mars à 19h30


Coordonnées: Maison de la Poésie, 7-9 rue de la Lauve-Place du Rouachier-06130 Grasse

Tel: 06 11 57 66 27

lapoesie.aunvisage@gmail.com

18/02/2010

Exposition Daniel Mohen "en suspension" à la galerie Actuart

L'exposition "En suspension" de Daniel Mohen se tiendra entre le 20 février et le 21 mars à la galerie Actuart, 11 quai des deux Emmanuel.Vernissage_Daniel_Mohen.jpg

Le vernissage aura lieu le vendredi 19 février 2010 à partir de 18h.

Dans le cadre de cette expositions les poètes Raphaël Monticelli, Yves Ughes et Alain Freixe animeront une rencontre/lecture le vendredi 5 mars à 19h.

contact Galerie: tel/fax: 04 93 56 48 65 ou mail: laura.morelli@wanadoo.fr

04/02/2010

Monastère de Saorge, le temps des menaces

L'Association des Amis de l'Amourier relaie volontiers ces informations alarmantes visant le Monastère de Saorge. Elle s'élève contre l'entreprise de démolition mise en oeuvre par ceux qui prétendent défendre la création et les créateurs. "le déser croît", vous vous souvenez? "Malheur à qui protège le désert!"

Signez la pétition: Pétition monastre-1.doc

Monastère de Saorge : Non à l’hôtel, oui à la retraite d’écriture !

Pourquoi nous sommes contre l’implantation d’un hôtel ?

1. L’infrastructure actuelle du monument n’est pas adaptée à un tel projet :
- absence d’accès autre que piéton sur 30m de dénivelé, par une calade de pierres
- absence de parking
- des conditions d’hébergement très « spartiates » :
12 chambres-cellules de 9 m2 ; seulement 2 salles de douches collectives ; absence d’isolation thermique ; absence de chauffage collectif (petits convecteurs électriques individuels dans les cellules, pas de chauffage dans les couloirs) ;
Etant donnée la configuration des lieux, il est impensable de réaliser des travaux de mise aux normes de confort et de sécurité pour une activité d’hôtellerie, qui dénatureraient le caractère patrimonial du monument, et qui seraient contraires au plan d’occupation des sols de Saorge ainsi qu’aux règles s’appliquant à la protection des monuments historiques.

2. L’esprit du lieu est contraire à une exploitation marchande :
- Le Monastère de Saorge est un ancien couvent franciscain, ordre de religieux ayant fait vœux de se retirer du monde et de vivre dans la pauvreté. Les frères franciscains ont occupé le monument jusqu’en 1988. De nombreux habitants du village les ont connus et appréciés, notamment pour les vertus qu’ils respectaient :
Pauvreté, humilité, charité, obéissance et chasteté.
- L’architecture et le décor du monastère sont très sobres et même austères.
- L’église Notre Dame des Miracles est encore consacrée et sert pour des célébrations religieuses, à la demande des habitants.

3. La vallée n’attire pas -et ne souhaite pas attirer- de tourisme de groupes ou d’affaire
- la vallée de la Roya est difficile d’accès : une seule route d’abord italienne puis française (nationale), sinueuse et en mauvais état sur de nombreux tronçons. Elle fait souvent l’objet de fermeture pour la nuit pour travaux, éboulements, etc.
- elle est éloignée des centres urbains et de la côte des Alpes maritimes : 1h40 de Nice, 1h15 de Monaco
- Le tourisme y est peu développé. Il s’agit essentiellement d’une fréquentation familiale, orientée vers la randonnée pédestre.
- la vallée fait partie de « l’arrière pays », resté encore profondément rural et montagnard. Ses habitants (anciens et nouveaux) ont un niveau de vie globalement modeste mais sont très attachés à conserver ce caractère rural et un mode de vie simple et tourné vers la nature.

Pourquoi nous sommes favorable au maintien de la résidence d’écriture ?

La résidence d’écrivains du Monastère de Saorge est aujourd’hui un lieu de culture apprécié de tous et dont le fonctionnement est efficace.

1. La résidence d’écriture respecte profondément l’esprit du lieu : les résidents viennent en retraite, pour se consacrer à un travail d’écriture qui nécessite du calme et de la concentration. Chacun arrive au Monastère avec un projet d’écriture défini et l’objectif de travailler à la réalisation de ce projet. Le cadre du monastère leur permet de travailler sereinement et aboutit souvent à la conclusion de leur ouvrage. De nombreux auteurs reviennent en résidence, prouvant ainsi que le lieu est bénéfique à leur travail de création.

2. La résidence d’écriture accueille chaque année une centaine d’écrivains, traducteurs, scénaristes du monde entier (Europe, Etats-Unis, Amérique du Sud, Asie, Océanie….). Cette activité rencontre donc un franc succès auprès des auteurs qui recherchent un lieu de travail. Le monastère de Saorge a acquis depuis toutes ces années une excellente réputation dans le milieu culturel et littéraire international. Des réservations d’écrivains français et étrangers sont déjà en cours jusqu’à la fin de l’année 2010.

3. Les écrivains participent activement à la vie culturelle locale, à travers :
- des manifestations culturelles nombreuses ouvertes au public : soirées de rencontres-lectures, concerts, conférences etc. Ces évènements sont très appréciés des habitants de la vallée mais aussi d’un public plus large et fidèle.
- des rencontres et ateliers pédagogiques dans les établissements scolaires de l’Académie de Nice, qui permettent chaque année à des centaines d’élèves d’avoir un contact direct avec un auteur de littérature contemporaine.
Le monastère est une structure culturelle très active dans la vallée de la Roya, territoire qui possède peu d’autres établissements permettant un accès à la culture pour tous.

4. Le monastère de Saorge s’inscrit dans  un réseau institutionnel national autour de la résidence d’écriture qui réunit le Centre national du livre, la Maison des Ecrivains et de la Littérature, le Collège International des traducteurs, la Société des gens de lettres  la DRAC PACA, et l’Académie de Nice.

5. La résidence d’écriture ne constitue pas une activité financièrement déficitaire. Les locations d’espaces des cellules aux résidents, mais aussi du réfectoire dans le cadre de colloques littéraires, apportent déjà des recettes financières au CMN. Ces recettes sont équivalentes à celles du droit d’entrée et contribuent à compenser  les frais de fonctionnement du monument.

Cet attachement à la résidence est fort, partagé par tous et conforme aux valeurs de promotion de la culture, de la création artistique et du patrimoine, pour tous.

03/02/2010

Exposition Miguel Martin, galerie Depardieu à Nice, du 11 février - Vernissage à 18h - au 06 mars 2010

invitrecto.jpgMiguel Martin est né en 1947 à Nice. A vingt ans, à sa sortie de l’école d’art, l’environnement invitverso.jpgimmédiat est celui des Nouveaux Réalistes et de Fluxus. Il est particulièrement sensible à l’oeuvre de Yves Klein. La question du moment, avec notamment, Simon Hantaï et le Groupe BMPT, est de reconsidérer la peinture et ses constituants et en élaborer un sens nouveau. Il s’associe à Isnard, Chacallis, Charvolen et Maccaferri pour former le Groupe70 (créé début 1970) parallèlement au groupe Support-Surface. Ce travail, qui interroge, depuis son origine la relation entre espace plastique et espace physique, s’est particulièrement concrétisé depuis 1986 par la mise en oeuvre simultanée du béton et de la couleur ; il creuse systématiquement la question entre peinture et mur.

« L’art de Miguel est un art du bâti, un art qui dit (ne cache pas) le projet, le travail et la construction ; un art qui se concrétise dans des fragments de mur mobile, en (re)construction ou en (re)naissance qui ont pris la place des tableaux. Dans cette construction, le rôle de la couleur est singulier : selon les périodes, la jubilation colorée alterne avec l’emploi de noirs denses, bitumeux, souvent mêlés de suies- auxquels les agrégats du béton – ils vont des graviers aux granulats polymères, aux tissus, copeaux, sciures et cendres- donnent des aspects, des densités et des effets sans limites. Dans tous les cas, ces éléments qui contribuent à construire le mur définissent, en même temps, les réserves et les pertes dans les murs qu’ils construisent. Ces trouées et ces pertes, plus ou moins importantes, ne sont pas creusées après coup dans le béton sec : elles sont le produit d’une procédure de construction. » (2007"L’art fait le mur" Raphaël Monticelli)

02/02/2010

Des livres, des auteurs, des lecteurs à la Médiathèque de Contes le vendredi 5 février 2010 à 18h30

Invit-Contes.jpgPhilippe Chartron présentera et lira Nice-Ville, ouvrage où les textes croisent les photographies de Raymond Valente. Daniel Biga lira à cette occasion sontexte sur Nice. Raphaël Monticelli nous parlera et lira de larges extraits de cette Légende fleurie que Martine Orsoni accompagne de ses étonnants vignettes.

Nous vous attendons nombreux!