AAA

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/02/2010

Exposition Miguel Martin, galerie Depardieu à Nice, du 11 février - Vernissage à 18h - au 06 mars 2010

invitrecto.jpgMiguel Martin est né en 1947 à Nice. A vingt ans, à sa sortie de l’école d’art, l’environnement invitverso.jpgimmédiat est celui des Nouveaux Réalistes et de Fluxus. Il est particulièrement sensible à l’oeuvre de Yves Klein. La question du moment, avec notamment, Simon Hantaï et le Groupe BMPT, est de reconsidérer la peinture et ses constituants et en élaborer un sens nouveau. Il s’associe à Isnard, Chacallis, Charvolen et Maccaferri pour former le Groupe70 (créé début 1970) parallèlement au groupe Support-Surface. Ce travail, qui interroge, depuis son origine la relation entre espace plastique et espace physique, s’est particulièrement concrétisé depuis 1986 par la mise en oeuvre simultanée du béton et de la couleur ; il creuse systématiquement la question entre peinture et mur.

« L’art de Miguel est un art du bâti, un art qui dit (ne cache pas) le projet, le travail et la construction ; un art qui se concrétise dans des fragments de mur mobile, en (re)construction ou en (re)naissance qui ont pris la place des tableaux. Dans cette construction, le rôle de la couleur est singulier : selon les périodes, la jubilation colorée alterne avec l’emploi de noirs denses, bitumeux, souvent mêlés de suies- auxquels les agrégats du béton – ils vont des graviers aux granulats polymères, aux tissus, copeaux, sciures et cendres- donnent des aspects, des densités et des effets sans limites. Dans tous les cas, ces éléments qui contribuent à construire le mur définissent, en même temps, les réserves et les pertes dans les murs qu’ils construisent. Ces trouées et ces pertes, plus ou moins importantes, ne sont pas creusées après coup dans le béton sec : elles sont le produit d’une procédure de construction. » (2007"L’art fait le mur" Raphaël Monticelli)

09/10/2009

Vernissages d'une rive du Paillon, l'autre le 22 octobre

Le jeudi 22 octobre 2009, deux vernissages à ne pas manquer: juste le Paillon à traverser!

- A partir de 18h, à la galerie Depardieu, 64 bd Risso, 06303 Nice, exposition d'Alain Lestié
Pour plus de renseignements: Tel : +33(0) 497 12 12 99 - www.galerie-depardieu.com - galerie.depardieu@ornage.fr

- A partir de 18h30, à la galerie Quadrige, La Diane Française, exposition d'Eric Massholder: "Mode...Fication". Présentation du livre de Raphaël Monticelli illustré par Eric Massholder

Pour plus de Renseignements: Tel-Fax 04 93 87 74 40

23/06/2009

Exposition Fernanda Fedi & Gino Gini - Galerie Quadrige à Nice

Fernanda Fedi et Gino Gini exposent à la galerie Quadrige La Diane Française , 14 avenue Pauliani 06000 Nice Tel/fax 04 93 87 74 40 du 26 juin 2009 au 01 août 2009.

Vernissage de l'exposition le 25 juin 2009 à . Présentation du livre d'Alain Freixe et Fernanda Fedi: Sept pétales pour Seshat l'égyptienneSortie de Shesat-AF er Fernanda Fedi.jpg

Ces deux artistes, tendres et inséparables complices, rendent ensemble hommage à Seshat l'égyptienne, déesse de l'écriture. Ils parcourent les mêmes lieux, partagent la même passion pour l'Egypte et la même fascination pour l'écriture ; mais, pourtant, ils le font de manière si différente, chacun transportant sa propre réalité, se confrontant à ses propres manques et essayant de donner corps à ses prppres rêves.
Gino Gini se ballade les pieds sur terre et la tête dans le ciel. Chez lui, l'écriture devient peinture, et pourtant reste lisible, et la peinture la révèle, comme deux entités, deux médias de nature différentes mais de même esprit. L'écriture vient raconter la peinture, poser ce qu'elle ne peut que suggérer la tête dans le ciel, il jouera avec les nuages comme avec une plume ou une feuille morte, et tous ces moments  seront des moments de pure poésie, mais il a les pieds sur terre et notera avec précision le lieu et l'heure d'une émotion pour en rendre compte et de peur, sans doute, de la voir disparaître.        
Fernanda Fedi fouille le sable à la recherche d.'JJne.fr.àcé, d'-un signe, d'une stèle gravée oubliée depuis des lustres et qui détiendrait ce secret/perdu par l'humanité, peut-être simplement le secret de son origine ou encore le sens de cette vie. Elle sait que ce secret n'appartient pas à l'univers des écritures maintenant connues, mais à des signes encore antérieurs, encore plus primordiaux. Et dans cette quête.elle perd quelques fois la notion du temps ou de l'espace. Elle fouille la terre, mais elle est ailleurs, Elle est dans lés entrailles des temples, au sein des pyramides, mais dans ces moments là, en tous cas, pas sur terre,

11/05/2009

Jean-Jacques Laurent expose à Paris du 5 mai au 6 juin 2009 à la Galerie XXI

La Galerie XXI, 268 Bd Raspail, 75014 Paris (Métro Raspail) présente Les Variations pourpres (Peintures, Céramiques) de Jean-Jacques Laurentimage002.jpg du 5 mai au 6 juin 2009.

La Galerie est ouverte du mercredi au samedi de 13 à 19h ou sur RDV au 06 7336 3483 ou galeriexxi@free.fr