AAA

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/01/2011

Exposition de Gérard Serée - Des gestes et des traces du 14 janvier au 28 février au campus Saint-Jean D'Angély

Serée Gérard, peinture, GravureSur le campus Saint-Jean d’Angély dans la salle d’expositions "L’avant-scène", l'exposition "Des gestes et des traces" de Gérard Serée se tiendra du 14 janvier au 28 février 2011.
Ouvert du Lundi au  vendredi : 8h - 19h

Raphaël Monticelli: "coller au monde et s'en arracher", à propos de l'oeuvre de Max Charvolen, le mercredi 9 février 2011 à 18h à la salle des Associations à Antibes

110209.jpg

Rencontre-Lecture: Jean-Marie Barnaud, prix Apollinaire 2010, le vendredi 11 février 2011 à la BMVR Louis Nucera de Nice

Vivre et écrire, écrire et vivre... et... et... c'est la boucle ! On sait que c'est dans cette spirale que se tient labarnaud jean-marie,poésie,prix apollinaire 2010 belle querelle de Jean-Marie Barnaud. Comment parler de sa vie quand c'est au poème que l'on se confie, à l'idée pratique que l'on s'en est fait, chemin faisant, de livre en livre — ici, le onzième dans la collection verte de Cheyne éditeur - Comment parler de sa vie sans épancher un moi toujours envahissant mais en inclinant mots, images et formes à partir de " l'angle d'incidence particulière de son existence " selon les mors de Paul Celan? Dans ces Fragments d'un corps incertain Jean-Marie Barnaud nous parle de cette vie quand elle nous joue des tours et que le corps vacille sous les coups, quand il faut s'inventer une autre vie pour d'autres joies.
Venez partager ce moment de lecture et les échanges qui suivront!

18/01/2011

Rencontre-Lecture "La marche en poésie" avec Alain Freixe et Yves Ughes à la BMVR Louis Nucéra à Nice, le vendredi 21 janvier à 17h

LectureBMVR.jpg

Projection du film sur Bruno Mendonça à l'auditorium du Mamac le samedi 29 janvier à 15h

Bruno Mendonça, joueur de mots, lanceur de boomerangs, souffleur de poèmes et détourneur 38.jpgd’échecs, est souvent présenté comme l’artiste le plus jeune de l’Ecole de Nice, ce mouvement artistique initié par Yves Klein, Martial Raysse, Arman, rejoints par César, et plus tard Ben...

Mais quand on le croit ici, Mendonça, voyageur de l’art, s’élance déjà vers d’autres territoires, performances, installations, hyperréalisme, frôlant parfois les frontières de l’Oulipo lorsqu’il fait rendre gorge à la langue, investissant le monde des bibliothèques lorsqu’il s’empare de dictionnaires pour en bâtir son igloo multimédia, confectionnant des alphabets inconnus mis au jour dans les strates de son monde imaginaire.  Et tandis que la plupart des artistes tentent de livrer leur lecture du Monde, Bruno Mendonça nous en donne au contraire une malicieuse cryptographie. Entremêlant les séquences documentaires saisies sur le vif tout au long d’une dizaine d’années avec une visite rêvée dans un mystérieux dédale à la rougeur de brique, ce film tente de cerner l’artiste insaisissable.

 

Conférence de Raphaël Monticelli sur L'aventure littéraire et artistique de Michel Butor à la salle des associations d'Antibes le mercredi 26 janvier 2011 à 18h

110126.jpeg

L'archéologie, tout un roman! - 3ème édition le vendredi 28 janvier 2011 au Musée archéologique Nice-Cemenelum

image007.png

image008.png

 

Séminaire de Joël Clerget sur "La relation d'objet, le samedi 19 février 20011 à Lyon

Dans le cadre de son séminaire de lecture d'un texte psychanalytique, Joël Clerget animera une séance sur "La relation d'objet" de Jacques Lacan, le samedi 19 février 2001 de 9 à 17h30 au 3, rue Hippolyte Flandrin à Lyon (69001)

 

 

Nous lirons un passage du séminaire de Jacques Lacan, La relation d’objet, Seuil, 1994, intitulé : L’objet fétiche (p.149-195). Avec la question de l’objet, nous aborderons le fétiche, comme symbole, à travers la fonction du voile et la dimension sensorielle. Nous situerons le phallus dans sa part imaginaire et sa portée signifiante. À propos du don et de la jouissance, nous distinguerons les termes de frustration, de privation et de castration. La déception sera envisagée dans le rapport à ce qui est visé dans un amour idéalisé. La valorisation de l’image inhérente au fantasme pervers nous fera revisiter quelques textes de Freud. 

Coût : Formation continue (avec convention) : 150 € (formateur individuel déclaré auprès de la Préfecture Rhône-Alpes, N° : 82 6904435 69). Inscription individuelle : 65 €

Nombre de personnes limité, inscription préalable.

  À régler et à renvoyer à Joël Clerget - 3, rue Hippolyte Flandrin - 69001 Lyon